hausse pouvoir d'achat immobilier

Hausse du pouvoir d'achat immobilier des Français en 2016

Depuis 8 ans, les taux d'intérêts en matière de crédit immobilier étaient historiquement bas, permettant à de nombreux Français de devenir propriétaires.

Des Français plus facilement propriétaires

Entre 2008 et 2016, profitant de la baisse des taux d'intérêts, le pouvoir d'achat des Français dans l'immobilier a grimpé en flèche : l'augmentation de ce pouvoir d'achat a été de 29%, selon le Crédit Foncier. En matière de remboursement, les mensualités de chaque ménage ont diminué en moyenne de 22%, ce qui représente une économie de 140 euros. Inversement, la capacité d'endettement a grimpé de 35%. Ainsi, les Français qui ont acheté un bien immobilier ont pu investir dans une surface 29% plus grande que celle qu'ils pouvaient posséder avant 2008.

Cette amélioration du pouvoir d'achat en matière de bien immobilier est due à la conjugaison de deux facteurs : la baisse des taux d'intérêt et celle du prix des logements. En effet, les taux d'intérêt ont baissé de 2,9 points entre 2008 et 2016, et les prix des biens ont baissé en moyenne de 1%. Ainsi, pour l'année 2016, les Français ont pu faire des crédits de 8% plus élevés.

Des crédits plus avantageux

Lorsque l'on fait un prêt immobilier, il faut avoir quelques capacités de négociation si on veut se retrouver avec un prêt avantageux. Ceux qui n'ont aucune connaissance dans le domaine peuvent se tourner vers une société de courtage, qui négociera à leur place. Les résultats sont éloquents, car les économies réalisées grâce aux services du courtier se comptent en milliers d'euros, selon le prix du bien. Or, les frais de courtage étant de l'ordre de 1% du montant du prêt, beaucoup d'acheteurs refusent d'envisager cette possibilité et se contentent d'accepter le prêt qui leur a été proposé par la banque, sans négociation. La baisse des taux d'intérêts, et donc les économies réalisées, ont donc permis à un plus grand nombre d'acheteurs de se tourner vers les sociétés de courtage, et ils ont donc pu faire encore plus d'économies sur leur prêt. Tout cela a participé de l'augmentation du pouvoir d'achat des Français dans le domaine de l'immobilier.

Ainsi, la souscription de crédits immobiliers a explosé pendant toute l'année 2016, pour atteindre un volume de 24 milliards d'euros. C'est une première depuis que la Banque de France publie ses statistiques. Cependant, cet "âge d'or" touche à sa fin, et les taux d'intérêts remonteront petit à petit à partir de 2017.

Et ailleurs en Europe ?

Les Français ne sont pas les seuls à avoir pu bénéficier de la baisse des taux d'intérêts. Cette baisse a été tangible dans toute l'Europe, et notamment en Espagne, en Pologne et en Italie, avec des hausses de pouvoir d'achat respectives de 87%, 53% et 51%. En Allemagne et au Royaume-Uni, la baisse des taux d'intérêts a davantage profité aux vendeurs, qui ne se sont pas privés pour compenser cette baisse en faisant grimper les prix de leurs biens. C'est pour cette raison que le pouvoir d'achat des Allemands et des Britanniques en matière immobilière a été moins visible que dans le restant de l'Europe.

 

>> Vous avez des questions ou besoin de conseils ?
Contactez votre Conseiller FI-Projets. Tel : 05 61 83 36 84